L’étagère de l’état-civil – 2017

L’étagère de l’état-civil – 2017

Guykayser propose une œuvre d’art multimédia qui permet de découvrir l’évolution des noms sur un territoire pendant 100 ans. L’œuvre met en lien l’origine probable des noms des enfants nés ou des individus décédés dans la commune aux années considérées ainsi que les départements français dans lesquels ces mêmes noms sont les plus représentés.

Le spectateur y voit ainsi les liens intimes qui se nouent entre des territoires éloignés à travers l’héritage onomastique.

Soyez patient il y a du contenu …

Voir l’œuvre L’étagère de l’état-civil

On y entend aussi les évolutions des patronymes, de Chalette-sur-Loing au reste du monde, à travers un jeu de cartogrammes animés de 1903 à 2003.

L’originalité de ce travail artistique et de donner à voir non les flux migratoires mais une traduction formelle de leurs effets différés sur les territoires : la dynamique des populations est à l’œuvre dans l’oeuvre. Les mouvements de la terre et des hommes deviennent perceptibles. L’auteur ne cherche pas à traduire ce faisant une vérité scientifique mais une vérité humaine : celle du sens de l’histoire qui absorbe le passé, le renouvelle à travers la transmission des noms de famille.

Dans cette étagère de l’état-civil de Chalette-sur-Loing sont enregistrés les noms des actes de naissance et de décès notés dans les registres municipaux par les officiers de l’état-civil. L’histoire des flux d’un monde élastique que cette ville monde exemplifie du fait de son histoire industrielle est absorbée dans l’étagère.

On retrouve dans ce travail des principes chers à l’artiste : la tentative de mise en forme des intersections des histoires individuelles et collectives déjà présents dans ses autoportraits collectifs, le tout regardé avec optimisme, humour et dérision.

Fermer le menu