J’ai des voix
Autoportraits Collectifs

J’ai des voix

Installation plastique et sonore interactive avec Guykayser

le 18 Avril à 14 heures, Salle des Fêtes (Foyer). 1,rue Franklin Roosevelt, Montargis 45200.

De l’autoportrait narcissique à l’autoportrait collectif

« J‘étais conscient que l‘acte de parler lui-même est sculpture. Je considère aussi la pensée humaine comme
la première sculpture, qui sort de l‘homme. »

Joseph Beuys

« … On aura bien plus l’impression d’écouter des gens se conter que de découvrir le travail hypermédia d’un plasticien. On se prendra à rire des mots entendus, on se découvrira touché par des paroles inattendues. D’une facilité surprenante, on entre dans une conversation ordinaire, de celles que l’on tient tous les jours et que l’on reprendra encore demain, mais avec des gens que nous ne connaissons pas et qui habitent des territoires éloignés. Je te donne ma parole… en échange de ton corps nous invite à entrer encore plus avant dans une conversation initiée par Guykayser. Et qui nous plonge au cœur de l’humanité. »

Julie Bouchard

J’ai des voix depuis l’an 2000

Cette année-là, j’ai écouté la voix des autres. Chacun m’a offert un peu de lui-même, un mot, une phrase, un souvenir, une histoire…

Un autoportrait narcissique c’est ce que je suis au moment ou je me regarde. Un autoportrait collectif c’est ce que nous sommes au moment où nous le partageons. Les voix s’animent, se croisent et se rencontrent. En passant de l’une à l’autre j’ai tissé la trame de ces autoportraits collectifs.

C’est une ballade sur les berges du temps qui passe. Les émotions, les expériences, les sensations, d’eux à moi, jusqu’à vous. Au fil des mots et des pensées, j’en ai attrapé quelques unes.

Et si je savais chanter, je vous chanterais une chanson.

 

De la roue de la fortune au nombril interactif

La roue de la fortune Paris, Chinon, Ame

« Vous gagnez à être connu » Des histoires et des personnages en contruction.

La manivelle De Briare à Saint-Mammés

« De Loire en Seine » Une écluse, une vie au bord du canal.

Le nombril interactif Paris Rive Gauche

« Le Modulotaure » Dans la Cité de Refuge avec l’ombre de chaque résident.

 

Les objets interactifs jalonnent l’installation dans laquelle nous circulons. En lançant la roue, en tournant la manivelle, en touchant le nombril du Modulotaure, les voix, les sons, les images dialoguent, parlent et se répondent. Photographies projetées comme un paysage sur lequel on laisse flotter son regard. Les voix nous traversent, les images nous accompagnent, sculpture commune et vivante.

Otto, le squelette mobile : Une tournée de la camionnette d’alimentation générale et culturelle

Ah, j’allais oublier… Le dernier objet interactif mobile et sonore : Otto & Guykayser.

Otto aime les histoires, Otto aime les souvenirs. Passé, présent, futur il évoque le caractère transitoire de la vie humaine.

Tirez au hasard une des cinq cartes d’Otto et racontez-nous une histoire.

« La face la moins visible du travail de l’artiste nous révèle l’importance de cet arrimage dans le présent. S’il ne s’agit pas de dresser la toile des multiples parcours qui peuvent conduire des individus différents dans un même lieu, il est bien question de saisir la convergence du temps et de l’espace dans l’ici et le maintenant. Cet entrecroisement des parcours et la superposition des témoignages produit un être composite mais bien vivant. »

Véronique Dassier

Fermer le menu